Une question ? On vous rappelle

La Calvitie

Reconnaître les causes de la calvitie

La calvitie reste considérée comme une pathologie qui peut affecter l’homme, la femme et même l’enfant. Elle se définit littéralement comme une absence de cheveu qui peut avoir différentes causes. Habituellement, la calvitie précise la perte de cheveux, plus prononcée pour les hommes même si certaines femmes en sont également atteintes, pendant que l’alopécie demeure l’accélération de cette chute anormale de cheveu. Les origines de cette chute de cheveux peuvent se ressembler pour ces deux cas et sont toujours accompagnés de signes avant-coureurs. Afin de les prévenir ou de les traiter convenablement, il reste important de reconnaître leurs causes.

Une pathologie héréditaire

La première cause dont il faut se souvenir demeure un antécédent familial, une prédisposition naturelle à perdre les cheveux. Effectivement, la calvitie ou l’alopécie se transmet de génération en génération. Si vos parents étaient chauves, vous avez 50% de chances de le devenir également. C’est un phénomène naturel que vous ne pouvez pas contrer si la cause est héréditaire. Dans ce cas, la calvitie peut être le résultat d’une forte croissance des hormones mâles. C’est ce qui s’appelle l’alopécie androgénique. Pour simplifier, ces hormones mâles ont la faculté d’accélérer le cycle de vie des cheveux poussant ainsi une grande rapidité des pertes de cheveux.

Une grande consommation de médicaments

Une maladie prolongée nécessitant un long traitement aux médicaments peut également constituer une cause principale de la calvitie. D’après les analyses des scientifiques, certains de ces médicaments induisent de fortes incidences sur l’organisme. Les composants de ces traitements peuvent alors affecter la bonne croissance des cheveux. Ce qui provoque, sans conteste, un dérèglement néfaste de l’organisme se traduisant par une perte anormale de cheveu. Il s’agit ici d’une consommation abusive de médicament, une longue médication de plus de 3 mois.

Le stress permanent et l’angoisse prolongée

L’humeur ainsi que la façon de vivre peuvent également être des facteurs considérables dans ce phénomène de chute de cheveu. L’organisme reste affecté par les sautes d’humeur et le prolongement de la colère, du stress ou de l’angoisse. Une trop forte emprise de ces irritations peuvent causer la calvitie.

L’utilisation de produits capillaires non adaptés

Les shampoings ainsi que les divers soins capillaires inondent le marché et beaucoup de personnes les utilisent fréquemment. Pourtant, certains d’entre eux sont fabriqués à partir de composés chimiques qui demeurent néfaste pour la croissance des cheveux. Et d’après les statistiques, cette dernière cause se manifeste sur les 40% des cas vérifiés cliniquement.